8 conseils pour un bon tableau de bord e-commerce

Dans l’e-commerce comme dans de nombreux secteurs d’ailleurs, il est important de ne pas naviguer à vue. Devant l’afflux de données, il devient vite essentiel de se doter d’un tableau de bord synthétique afin de disposer du recul nécessaire sur son activité e-commerce.

Des tableaux de bord pour les différents aspects de votre activité

La performance de votre site e-commerce peut être jugée sur plusieurs angles. Pour caricaturer, il n’y a pas que le nombre de visites journalières ;). Vous pouvez concevoir des tableaux de bord pour:

  • la performance commerciale du site (nb de ventes, taux de transfo…)
  • le trafic (structure, provenance, taux de rebond…)
  • l’activité sur les réseaux sociaux (nb de fans, de followers..)
  • la relation client (nb d’appels, durée, taux de résolution..)
  • adwords (CTR, coût par conversion…)

Vous avez compris, c’est à vous de déterminer les spectres à travers lesquels vous voulez observer votre e-commerce: sur tous? uniquement sur votre performance commerciale? Cela dépend aussi du temps que vous être prêt à accorder à leur gestion, et à leur entretien…

Accordez de l’importance aux choix de vos KPI’s

Le choix de ses KPI’s (Key Performance Indicators) est essentiel pour un tableaux de bord e-commerce réussi. Trop en avoir, c’est risquer de se perdre dans l’analyse. Trop d’informations peuvent tuer l’information 😉  Ne pas en disposer d’assez serait avoir une vue étriquée de la performance d’une boutique en ligne. Une dizaine par tableau de bord est largement suffisant.

Soyez visuel

Il est important d’illustrer vos indicateurs clés de performance par des graphiques et autres histogrammes. Ils faciliteront grandement la lecture des tendances court, long ou moyen terme de vos chiffres. Être visuel, c’est aussi  illustrer les tendances par des codes couleurs lisibles: vert quand  le KPI va dans le bon sens et rouge dans le cas contraire. On en apprend ici hein 😉

Séparez la collecte de la présentation de vos KPI’s

Pour plus de visibilité, veillez à séparer (dans des feuilles Excel à part par exemple) la récolte des données et leur présentation via des tableaux et/ou des graphiques.

Des sources soigneusement sélectionnées

De bonnes sources font de bons calculs. N’hésitez pas à utiliser les sources les plus sures pour chacune de vos datas, aussi différentes soient-elles. Assurez vous par exemple que votre outil web analytics « tracke » bien toutes vos ventes. Si ce n’est pas le cas, il faut baser le taux de transformation sur les ventes constatées. Vos outils back office vous permettront de mesurer justement votre capacité de conversion.

Les mises à jours, ne veut pas forcément dire tous les jours!

Pour ne pas vous surcharger, choisissez soigneusement le fréquence des mises à jours de vos données. Autant votre CA doit être suivi tous les jours, autant l’évolution du le taux de transformation sera plus significative sur une semaine. Mettre à jour trop souvent votre tableau de bord pourrait vous en dégoûter. N’oubliez pas que c’est votre régularité qui fera de vos tableaux de bord des outils indispensables.

Un bon tableau de bord…évolue

Faites évoluer votre outil au fur à mesure de l’expérience que vous allez en avoir.  Vous suivrez de nouveaux indicateurs, en écarter d’autres, vous améliorerez l’interface… Vous verrez, ça devient vite addictif avec les possibilités d’Excel.

Faites le point

Chaque mois, faites un bilan de vos actions grâce avec vos données. Profitez de ce moment pour les analyser et fixer les actions correctives que vous allez mettre en place … le mois prochain!

Revenir en haut